Menu Fermer

8 pensées puissantes pour accompagner ton désencombrement

Tu SAIS que tu « devrais » jeter.

Tu VOUDRAIS arrêter d’accumuler.

Tu rêves devant les maisons des autres en te comparant et en te jugeant (les réseaux sociaux sont parfaits pour ne voir la vie des autres que sous leur meilleur jour).

Tu te dis : « le week-end prochain je m’y mets ».

Et puis quand tu commences, tu es envahi-e de pensées qui te mettent du plomb dans l’aile.

As-tu déjà remarqué que ton découragement, ta honte, ta confusion, venait en fait des messages que t’envoie ton cerveau quand tu te donnes pour projet de trier ?

Eh oui, la façon dont nous pensons a le pouvoir d’engendrer des ressentis, qui à leur tour vont nous porter à agir plutôt d’une façon que d’une autre. Ou à ne pas agir d’ailleurs.

C’est pour cela que dans cet article, je te proposer 8 pensées à mobiliser pour t’aider à trier.

8 pensées puissantes pour accompagner votre désencombrement

Précision : on n’est pas dans la méthode coué, il ne s’agit pas de NIER la réalité. Il s’agit d’adopter une façon de pensée qui sera UTILE à ton avancée. Une façon de penser qui va te fournir un bon carburant émotionnel pour agir dans la direction que tu souhaites pour toi-même.

Proposition : à chaque fois que tu lis la pensée proposée, ressens dans ton corps ce qui se passe. Est-ce que cette pensée a tendance à amener un sentiment de légèreté ? De motivation ? D’entrain ? De détermination ? De soulagement ?

Prends note de ce ressenti et remarque ce qu’il vous donne envie de faire ensuite.

1. Tu ne sais pas par où commencer

Pendant les 30 minutes qui viennent, je m’occupe uniquement d’une rangée d’étagère

2. Tu penses que tes efforts ne mènent à rien

Chaque objet jeté me rapproche de l’intérieur dans lequel je veux vivre

3. Tu te dis que tu n’y arriveras jamais, que ranger ce n’est pas pour toi

En m’entraînant progressivement, j’apprends à mener à bien ce désencombrement

4. Tu es découragé-e par l’ampleur de la tâche

Ces affaires sont entrées une par une dans ma maison, je les ferai ressortir une par une.

5. Tu n’as aucune idée de comment choisir

Je sélectionne ce qui me met le plus en joie

6. Tu as peur de te tromper, et de le regretter plus tard

Je suis entrain d’apprendre à faire mes propres choix, objet après objet

7. Tu SAIS qu’un objet n’a plus sa place chez toi, mais l’émotion de le laisser partir est trop pénible :

Si je traverse maintenant l’inconfort de me séparer de cet objet, je ressentirai de la satisfaction ensuite

8. Tu te mets la pression pour finir vite

Quel-s bénéfice-s j’aurais à avancer à mon rythme ?

Ne te contentes pas de lire ces phrases !

Au contraire, je t’invite à te les approprier, à les modifier si nécessaire, et surtout à noter l’émotion qu’elle fait naître. Puis ensuite à agir en fonction, si cela te porte.

Racontes-moi en commentaire.

Je te souhaite un beau tri.

LIVRET OFFERT : les 3 changements à enclencher pour réussir à désencombrer.
C’est gratuit.
Pour le recevoir, c’est par ici.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.