Menu Fermer

Tri : 5 bonnes raisons de s’y mettre

Ton intérieur est saturé d’objets que tu n’utilises plus et qui te volent ton oxygène.

Au point que quand tu es chez toi, tu ne te sens plus chez toi.

Les photos de maisons minimalistes te font envie, et en même temps tu n’aurais pas envie de vivre là-dedans ! Trop aseptisé pour toi.

Et si je te disais que le résultat d’un désencombrement, ce n’est pas forcément un appart épuré où on n’ose plus déplacer un coussin ? (spoiler : ce n’est pas comme ça chez moi même si j’adore trier).

Il y a bien d’autres raisons de consacrer des soirées et des week-ends les mains dans la poussière et les sacs poubelle.

Lis la suite et prépare-toi à faire le vide 🙂


1. Reconquérir de l’espace

C’est souvent le motif qui pousse à trier : les placards débordent !   

On pourra installer des étagères, racheter un meuble, louer un boxe ou une cave, déménager dans une maison avec garage et grenier.

Si on ne se défait pas de l’habitude d’accumuler, l’espace sera encore et toujours rempli par de nouveaux objets, papiers, souvenirs, bouquins.

Trier, c’est dire stop à cette invasion et reconquérir de l’espace SANS acheter plus de (très chers) mètres carrés !

Dans les tiroirs, il y a plus d’espace entre les stylos. Dans les étagères, plus d’air entre les livres.

Tiens d’un seul coup, cette jolie statuette qu’on ne voyait plus se laisse admirer !

Du dégagé au lieu d’un entassé, ça aide à respirer, non ?


2. Gagner du temps

Après avoir désencombré, ce qui n’avait plus de raison d’être là est maintenant dehors.

Ce qui reste a, par déduction, une raison d’être là. 

Et chaque chose a sa place.

  1. ça va plus vite de s’habiller le matin quand ton placard ne contient que des vêtements que tu aimes et qui te vont.
  2. ça repose le cerveau : quand tu cherches quelque chose, tu ne perds plus de temps à éliminer visuellement ce dont tu ne se sers jamais. Donc, tu mets plus vite la main sur ce que tu cherches.
  3. quand toi, ou tes enfants, ou ton-a conjoint-e met le bazar (parce que ça continuera d’arriver, et c’est plutôt une bonne nouvelle!), l’appartement est plus rapide à remettre en ordre.

LIVRET OFFERT : les 3 changements à enclencher pour réussir à désencombrer.
C’est gratuit.
Pour le recevoir, c’est par ici.


3. Mettre un stop aux fuites d’argent, voire même en gagner

Pendant le tri, il n’est pas rare de retrouver de l’argent.

Des chèques périmés (ça fout les boules mais ça a le mérite de nous ouvrir les yeux sur le coût de la négligence).

Ou carrément des billets qu’on avait planqués et perdus.
Vé-ri-dique !
Ça m’est arrivé dans une séance. Imaginez nos têtes quand la liasse de billets est sortie de la pile de chaussettes !
Bonne raison d’ailleurs pour ne jamais jeter en bloc, mais prendre soin de vérifier les objets un par un.

Quand tu réalises que tel ou tel vêtement qui avait coûté si cher n’a été porté qu’une fois, ou que tu avais acheté plein de matériel en cédant à des compulsions plutôt que pour répondre à un réel besoin, c’est sûr que ça fait mal sur le moment, mais ça vaccine pour la prochaine tentation d’achat compulsif.

Certains objets dont tu vas te séparer ont de la valeur (vinyles collector, livres anciens, bijoux…). En les revendant sur les bons réseaux ou sur les sites appropriés, tu peux récolter un pécule pour financer un projet qui a du sens.



4. Se sentir enfin chez soi chez soi

Oubliée, quand on passe la porte fatigué-e le soir, cette sensation de retrouver des vieux dossiers, du vieux bazar, de vieux souvenirs et de vieilles émotions. 
En triant, tu t’allèges de tout ce qui n’est plus tellement toi.

Franchement, quelle libération !

Tu es maintenant entouré-e de choses choisies, qui te font du bien, et même s’il y a du bazar, ça reste du bazar mobile et gérable. Rien à voir avec les tas d’avant qui stagnaient des mois et te désespéraient.


5. Vivre au présent et agir

Trier t’aide à y voir clair sur où tu en es dans ta vie aujourd’hui, et à faire la place au futur. 

Et par vivre ici et maintenant, je n’entends pas uniquement la « zenitude ».

L’accumulation donne l’impression de subir ses possessions. Souvent, les choses sont là parce qu’on a accepté des choses gratuites, parce qu’on a cédé aux soldes, à une pulsion…

En triant, on reprend les rênes sur ce qu’avant on subissait.

Un objet après l’autre, on prend une décision (elle se résume à choisir si on garde ou si on dit au revoir).

Cette compétence à décider se transfère spontanément à d’autres domaines de la vie. Elle renforce la capacité à savoir très vite ce qui est juste pour toi.

Au fur et à mesure que tu désencombres tes possessions, tu désencombres aussi ta tête de ses pensées plombantes ou confuses.

[D’ailleurs, lis ceci pour remplacer le découragement par la motivation et la confiance que tu vas y arriver.]

Ton esprit a plus de clarté, il est moins englué dans des émotions mêlées.

Espace dégagé + esprit allégé = passage à l’action facilité !

Et là, le tri te donne des ailes pour réaliser tes projets et faire avancer ta vie.

LIVRET OFFERT : les 3 changements à enclencher pour réussir à désencombrer.
C’est gratuit.
Pour le recevoir, c’est par ici.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.